Frédérique Vidal attendue au tournant

— Le 30 août 2019
Fin de l’été en pente douce pour la ministre de la Recherche, qui a accueilli la sixième place de la France au classement de Shanghaï positivement. La vraie question étant : quelle place aurait la France si le budget de la recherche publique atteignait 1% du PIB, comme le préconise l’Académie des sciences, entre autres ? Avec la loi de programmation de la recherche en préparation, la ministre entame le grand moment de son mandat. Si l’enseignement supérieur et la recherche sont bien « au cœur de tous les défis que notre pays doit relever, de toutes les priorités que le Président de la République a fixées pour la nation », comme la ministre l’a déclaré le 27 août devant les présidents d’université, elle s’est encore retranchée derrière la concertation en cours pour n’avancer aucun budget. Mais ce temps est maintenant compté car celui des arbitrages arrive. Tic, tac, tic, tac.

À lire aussi dans TheMetaNews

Pourquoi les chercheurs fraudent-ils ?

À l'évocation du terme “fraude scientifique”, quelle image vous vient ? Peut-être celle d’un homme aux cheveux blancs, longs, arborant de grosses lunettes dans le style des années 1980 et une blouse blanche. Assis à son bureau, il explique calmement face caméra qu’il...

La recherche à la sauce NFP

Les commentateurs commentent, les pronostiqueurs pronostiquent… À l'heure où nous écrivons ces lignes, ni le nom du (ou de la) Première ministre ni de facto celui du ou de la future ministre de la Recherche ne sont connus. Les résultats surprise des élections...

En direct des JO de la reproductibilité

Grenoble, 26 juin 2024. Une vingtaine d’économistes se retrouvent par une journée ensoleillée sur le campus de Saint Martin d’Hères. Pas pour un énième séminaire mais pour une activité d’un genre nouveau : tenter de répliquer des résultats publiés dans des revues...