đź”· Les promesses n'engagent…




20 octobre 2021 | La recherche et sa politique
On est bien
entre docteurs

Ensemble, c’est tout. Aujourd’hui aura lieu la presque traditionnelle JournĂ©e nationale du doctorat, avec un retour bienvenu au prĂ©sentiel après un trou d’air dĂ» Ă  ce-que-vous-savez. Enfin.
Questions rĂ©ponses. Certainement le bon endroit pour dĂ©plorer que les revalorisations du doctorat soient repoussĂ©es. Les 1,5 Smic ou 2300 euros brut promis par FrĂ©dĂ©rique Vidal initialement en 2023 sont remis Ă  2027, comme elle vient de l’annoncer.
Paroles, paroles. En 2023, les doctorants toucheront donc 1975 euros brut… uniquement pour les contrats signĂ©s Ă  partir du 1er septembre 2022. L’arrĂŞtĂ© qui vient de sortir le confirme.
La reconnaissance financière est pourtant une question de reconnaissance tout court, pour ce diplĂ´me qui est le mètre Ă©talon de l’excellence Ă  l’international. Mais pas en France.
Priceless. Quant Ă  savoir enfin pourquoi diable le titre de docteur n’est toujours pas inscrit sur les cartes bleues, comme en Allemagne, peut-ĂŞtre le dĂ©couvrirons-nous un jour ?

Keep calm & science hard,
Laurent de TheMetaNews

 PS.   Nous accueillons cette semaine la chercheuse Camille Risi, dans le cadre de l’Ă©change journaliste-chercheur organisĂ© par l’AJSPI et soutenu par le ministère. Vous aurez un numĂ©ro d’InsideLab Ă  quatre mains vendredi !


Le programme du jour
  • Des infos en peu de mots
  • Un instant open avec Marin Dacos
  • Le Journal officiel au pas de course
  • Et pour finir en regardant sa maison brĂ»ler



A partir d’ici 5 minutes ouvertes


 Des infos en peu de mots  Le plan d’investissement « France 2030 » (prononcez « vingt trente ») recèle semble-t-il une bonne nouvelle pour l’Agence nationale de la recherche, qui serait dĂ´tĂ©e de deux milliards en plus par ce biais. Reste Ă  en connaĂ®tre les modalitĂ©s et le calendrier ////////// Et si il en allait de la prĂ©sidence du CNRS comme de la prĂ©sidence de la RĂ©publique ? Avec ce dĂ©bat que propose d’organiser RogueESR entre les candidats Antoine Petit et Olivier Coutard (que nous interviewions la semaine dernière), ça en prend le chemin //////////


Trois questions Ă … Marin Dacos


« Toutes les disciplines ont leur avis »


Le « monsieur Open science » au ministère de la Recherche fait le point. 


Si vous raté le début. Frédérique Vidal a annoncé le 6 juillet dernier le lancement du 2e plan national pour la science ouverte (PNSO), avec un triplement des budgets sur la période.


Comment Ă©volue le budget de la science ouverte avec le nouveau plan ?
La transformation induite par la science ouverte passe par tous les Ă©tages de la machine et a commencĂ© par l’édition, avec le Fonds national pour la science ouverte. Cette ambition de porter le budget Ă  15 millions d’euros par an reprĂ©sente bien plus : elle permettra par effet de levier la percolation de la science ouverte dans les usages et les pratiques. Cette somme ne finance donc pas la science ouverte stricto sensu mais tout simplement la transformation d’un système obsolète, qui n’est que l’ombre portĂ©e de ce qui a Ă©tĂ© inventĂ© au 17e siècle, rĂ©inventĂ© dans les annĂ©es 1950 et 60… et qui n’a pas changĂ© depuis. 

Pour quelle raison ?
Nous vivons dans un système d’édition et de gestion des données obsolète car pensé pour le papier. Nous sommes à l’heure du numérique et du Web, le paradigme a donc changé mais nous avons souvent continué à travailler comme avant. C’est logique, d’une certaine manière : le système a tendance à poursuivre sur sa lancée. Quand les chemins de fer ont été inventés, on a commencé par mettre des calèches sur les rails. Il faut maintenant passer à autre chose.

La science ouverte est-elle acceptée par tous les chercheurs ?
Il y a un avis par chercheur sur le sujet de la science ouverte ou au moins un avis par famille disciplinaire : pour certains l’expression “science ouverte” est déjà un pléonasme, d’autres découvrent la science ouverte qui pourrait en réalité transformer leur métier si il était appliqué. C’est dans leur intérêt : une publication ouverte est une publication plus visible or la mission du chercheur est de faire circuler le savoir. Quand on a goûté à l’accès ouvert, on ne revient plus en arrière. 

Les publications sont une chose, les donnĂ©es en sont une autre…
Peu de disciplines partagent nativement les données, comme la sismologie, l’astronomie ou la génétique. Dans d’autres disciplines, elles ne sont pas pensées comme partageables au-delà du chercheur ou du labo. On ne peut tout simplement pas claquer des doigts et demander à tous d’ouvrir ses données. C’est une des avancées du plan : proposer des chapitres d’appropriation thématiques. Nous devons maintenant travailler avec les établissements qui ont signé Dora [mais qui est Dora ?, NDLR] pour le rendre concret, sans avoir recours à des obligations ou à des décisions descendantes. 


Vous voulez réagir ?

  Le Journal officiel au pas de course  Les docteurs sont revalorisĂ©s… mais pas autant que prĂ©vu (on en parlait dans l’Ă©dito) /////// On connait la composition de la commission qui nommera le successeur d’Antoine Petit Ă  la prĂ©sidence du CNRS /////// Le congĂ© d’enseignement ou de recherche, c’est possible pour les salariĂ©s du privĂ©, et ce dĂ©cret en prĂ©cise les modalitĂ©s /////// 


 Ils refont leur carte de visite  Des nominations au jury du concours de l’agrĂ©gation dans les disciplines juridiques, politiques ou de gestion /////// Annabel Foury est nommĂ©e membre du CA de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) /////// JĂ©rĂ´me Chausson est nommĂ© directeur gĂ©nĂ©ral des services (DGS) de l’universitĂ© de technologie de Belfort-MontbĂ©liard ////// Laurence Pinson reprĂ©sentera le ministère de la Recherche à l’Institut national du cancer /////// Anne Duittoz est nommĂ©e dĂ©lĂ©guĂ©e rĂ©gionale acadĂ©mique adjointe Ă  la recherche et Ă  l’innovation pour le Centre-Val de Loire /////// Emmanuel Seignez est nommĂ© directeur de Polytech Paris-Saclay de l’universitĂ© Paris-Saclay pour cinq ans /////// Sylvie Le Clech est nommĂ©e membre du conseil d’administration de l’École nationale des chartes /////// Est dĂ©clarĂ© vacant le poste de dĂ©lĂ©gué·e rĂ©gional·e acadĂ©mique adjoint·e Ă  la recherche et Ă  l’innovation pour la rĂ©gion Grand Est /////// 


Votre revue de presse express



Et pour finir

—
On ne sait pas trop oĂą classer cette info mais on vous la livre : l’Arabie saoudite est en train de construire un complexe hĂ´telier gĂ©ant en forme de plateforme pĂ©trolière (Via Engadget). VoilĂ . Sinon la COP26 se tiendra Ă  Glasgow Ă  partir du 31 octobre prochain.