Agence cherche moyens

— Le 13 janvier 2021
La fusion à chaud, ça marche.
Le budget de la nouvelle agence de l’Inserm suscite quelques inquiétudes.

C’était une des annonces de cette fin 2020. L’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) et le consortium Reacting, tous deux abrités au sein de l’Inserm, vont fusionner pour ne former qu’une agence spécialisée dans la lutte contre les maladies émergentes, d’après les annonces de l’Elysée fin décembre dernier. Si la naissance de cette agence-dont-on-ne-connait-toujours-pas-le-nom est saluée, les aspects budgétaires coinceraient quelque peu.

Anonymous. A écouter les associations de lutte contre le Sida, il manquerait en effet au moins 36 millions d’euros pour la rendre fonctionnelle sans rogner sur l’existant, le gouvernement ne s’étant engagé que sur 2 millions supplémentaires par rapport au budget de l’ANRS (45 millions environ). Le budget prévisionnel pour cette nouvelle agence entériné par l’Inserm début décembre sera-t-il à la hauteur de la mission ?

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...