Agence cherche moyens

— Le 13 janvier 2021
La fusion à chaud, ça marche.
Le budget de la nouvelle agence de l’Inserm suscite quelques inquiétudes.

C’était une des annonces de cette fin 2020. L’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) et le consortium Reacting, tous deux abrités au sein de l’Inserm, vont fusionner pour ne former qu’une agence spécialisée dans la lutte contre les maladies émergentes, d’après les annonces de l’Elysée fin décembre dernier. Si la naissance de cette agence-dont-on-ne-connait-toujours-pas-le-nom est saluée, les aspects budgétaires coinceraient quelque peu.

Anonymous. A écouter les associations de lutte contre le Sida, il manquerait en effet au moins 36 millions d’euros pour la rendre fonctionnelle sans rogner sur l’existant, le gouvernement ne s’étant engagé que sur 2 millions supplémentaires par rapport au budget de l’ANRS (45 millions environ). Le budget prévisionnel pour cette nouvelle agence entériné par l’Inserm début décembre sera-t-il à la hauteur de la mission ?

À lire aussi dans TheMetaNews

Les ups and downs de l’open

Qui n’a pas envie d’être lu ? Le consensus grandit : publier vos résultats en accès ouvert vous permet d’être plus largement cité. Si toutes les études ne s’accordent pas sur son ampleur, le phénomène existe bel et bien, comme le précisait vos collègues allemands,...

Le doctorat, un projet pas comme les autres

Les appels à projet sont entrés dans vos vies : deux tiers d’entre vous estiment que la recherche est principalement financée de cette manière, si l’on en croit l’enquête réalisée à l’été 2022 par le Cneser (Conseil national de l'enseignement supérieur et de la...

« On m’a suspendu sans me donner aucune explication »

C’est un gros dossier qui s’apprête à être jugé dans la salle d’audience du ministère de l'Éducation nationale ce jeudi après-midi. Alors que les dix juges du Cneser disciplinaire échangent quelques mots, deux assistants s'attèlent à mettre en place la téléconférence...