Agence cherche moyens

— Le 13 janvier 2021
La fusion à chaud, ça marche.
Le budget de la nouvelle agence de l’Inserm suscite quelques inquiétudes.

C’était une des annonces de cette fin 2020. L’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) et le consortium Reacting, tous deux abrités au sein de l’Inserm, vont fusionner pour ne former qu’une agence spécialisée dans la lutte contre les maladies émergentes, d’après les annonces de l’Elysée fin décembre dernier. Si la naissance de cette agence-dont-on-ne-connait-toujours-pas-le-nom est saluée, les aspects budgétaires coinceraient quelque peu.

Anonymous. A écouter les associations de lutte contre le Sida, il manquerait en effet au moins 36 millions d’euros pour la rendre fonctionnelle sans rogner sur l’existant, le gouvernement ne s’étant engagé que sur 2 millions supplémentaires par rapport au budget de l’ANRS (45 millions environ). Le budget prévisionnel pour cette nouvelle agence entériné par l’Inserm début décembre sera-t-il à la hauteur de la mission ?

À lire aussi dans TheMetaNews

Bienvenue au petit théâtre des auditions

Ce papier fait partie de notre série sur les concours comprenant notre poster agenda à télécharger et partager librement. Tic-tac… Les premières listes des sélectionnés pour les auditions vont commencer à tomber ! Côté chargé·e de recherche (CR), le CNRS ouvrira le...

Quand les chercheurs jouent les prolongations

Vous avez certainement un émérite dans votre entourage professionnel. Leur population n’a été toutefois que très peu étudiée. Une enquête de 2018, réalisée par le réseau des vice-présidents Recherche, dépendant de France Universités, auprès d'une quarantaine...

Femmes et maths : vers un amour réciproque ?

Image extraite du Théorème de Marguerite montrant une doctorante en mathématiques aux prises avec de nombreux défis personnels… et académiques – relire l'interview de la réalisatrice Anna Novion. Depuis vingt ans, c’est l’encéphalogramme plat : la proportion de femmes...