Des ballons-sondes dans l’ESR

— Le 20 septembre 2019
Le « sans tabou » est un élément de langage récurrent dans la bouche des politiques au moment d’annoncer une mesure qui fâche. La ministre de la Recherche Frédérique Vidal ne s’en est pas privé lors de son discours le 18 septembre au colloque du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres). En pleines discussions autour de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), elle a ainsi réitéré vouloir « remettre la recherche au coeur de la société » au prix de rouvrir des débats « sans tabous (…) y compris les plus sensibles, comme ceux sur la notation ou la cotation, même si note et cote ne sont pas une fin en soi ». Second ballon-sonde, lancé le même jour : un rapport fuité du ministère des Finances jusque dans Les Echos, présentant des pistes d’économies, dont la suppression de l’avancement à l’ancienneté dans les universités ou des « marges importantes » sur les départs à la retraite ou la régulation du temps de travail des enseignants, notamment. C’est lundi 23 septembre que les groupes de travail remettront au ministère de la Recherche leur rapport sur la LPPR qui resteront confidentiels, à moins de fuites organisées ou non, jusqu’à mi-octobre. 

À lire aussi dans TheMetaNews

Huit scientifiques devant la justice

Jeudi 30 novembre, ils sont une vingtaine regroupés sur le parvis du tribunal de justice de Paris, porte de Clichy, sous un soleil froid. Certains ont revêtu une blouse blanche, d’autres font flotter le symbole du mouvement Extinction Rebellion. Une banderole étalée...

Au CNRS, un rapport chasse l’autre

Rapport et rapport. Dans la litanie des évaluations, enquêtes et analyses commandées par la puissance publique, les opus de la Cour des comptes ont souvent la palme de la franchise. Le récent rapport du Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement...

Maltraité·es par leur postdoc

Des doctorants maltraités voire harcelés par leur directeur ou directrice de thèse, Adèle Combes le racontait dans son ouvrage Comment l’université broie les jeunes chercheurs, faisant un tollé dans la communauté et au-delà – on vous en parlait à l’époque. L’inverse...