Du rififi à la section 36

— Le 28 octobre 2020
Une décision du tribunal d’Angers prive de poste cinq chercheurs. Explication.

Contentieux et conséquences. C’est une histoire qui dure entre le chercheur Matthieu Grossetête et le CNRS, plus particulièrement sa section 36 (sociologie et science du droit). Le 07 octobre dernier, le tribunal a annulé le concours 2019 dont ce chercheur a été évincé et a condamné le CNRS à lui verser 1 500 euros.

Décisions désavouées. Le problème est maintenant que l’annulation s’étend aux cinq chercheurs promus en 2019, ce qui rend la situation un peu plus inextricable pour l’institut. Vous pourrez trouver la décision de justice ici grâce à Sound of Science. Pour rappel, c’est dans la même section que s’était produite l’affaire Oualhaci, pas plus tard que l’année dernière.

À lire aussi dans TheMetaNews

Bienvenue au petit théâtre des auditions

Ce papier fait partie de notre série sur les concours comprenant notre poster agenda à télécharger et partager librement. Tic-tac… Les premières listes des sélectionnés pour les auditions vont commencer à tomber ! Côté chargé·e de recherche (CR), le CNRS ouvrira le...

Quand les chercheurs jouent les prolongations

Vous avez certainement un émérite dans votre entourage professionnel. Leur population n’a été toutefois que très peu étudiée. Une enquête de 2018, réalisée par le réseau des vice-présidents Recherche, dépendant de France Universités, auprès d'une quarantaine...

Femmes et maths : vers un amour réciproque ?

Image extraite du Théorème de Marguerite montrant une doctorante en mathématiques aux prises avec de nombreux défis personnels… et académiques – relire l'interview de la réalisatrice Anna Novion. Depuis vingt ans, c’est l’encéphalogramme plat : la proportion de femmes...