Frédéric Restagno : « Les conférences dans les lycées me manquaient »

— Le 15 avril 2020
Comment mettez-vous à profit votre temps de confinement ?
Le physicien Frédéric Restagno en profite pour faire de la science participative… à base de bulles !

En quoi le confinement vous a-t-il poussé à lancer #PhysiqueConfinée ? 


J’aime beaucoup parler de physique et je fais régulièrement des conférences de vulgarisation dans des lycées. Mais là, ce n’est plus possible et ça me manque. J’avais donc envie de parler de science malgré le confinement. J’ai plus de temps, et plus de temps pour penser. J’ai choisi d’utiliser Twitter de deux façons : en posant des questions de physique – qui ne sont pas si évidentes d’ailleurs – sous forme de quiz, mais également en faisant faire des expériences aux gens chez eux sur le principe des sciences participatives.

Et votre truc, c’est les bulles ? 


La stabilité des bulles de savon, c’est un de mes sujets de recherche, en effet. Et dans la vraie vie, tout le monde connaît les bulles de savon. On a tous été confronté au cas où il n’y a plus de liquide pour faire des bulles, on utilise du liquide vaisselle, et ça ne marche pas – et votre enfant pleure ! J’invite donc les participants à essayer différentes recettes et j’ai des retours intéressants. Par exemple, je n’avais pas pensé à essayer le shampoing, qui marche très bien d’ailleurs.

Quel est votre objectif ? 


Mon objectif est d’obtenir 100 réponses – j’en ai aujourd’hui 20. A la fin, je veux écrire un article publié dans une revue avec comité de lecture. Ça ne sera pas un Nature mais ça fera un bel article « pédagogique ».

À lire aussi dans TheMetaNews

Joeri Tijdink : « Vous ne serez pas le nouvel Einstein »

Crédit photo : Kick Smeets Pourquoi écrire un livre de développement personnel (“self-help book” en anglais) pour les jeunes chercheurs ? Le monde de la recherche est un lieu magnifique mais plein d’obstacles, surtout pour les chercheurs en début de carrière que sont...