Islamogauchistes, comptez-vous !

— Le 17 février 2021

Ils se cachent parmi vous
Une enquête sur les dérives extrémistes à l’université ? L’annonce fait réagir.

Avant-après.
Frédérique Vidal semble être sortie de la neutralité à laquelle elle s’était astreinte sur le sujet de l’islamogauchisme ; elle assurait il y a quatre mois que l’université n’était pas la « matrice de l’extrémisme ». En dénonçant dimanche au micro de l’inénarrable Jean-Pierre Elkabbach que « l’université n’est pas imperméable [à l’islamogauchisme, NDLR] », le virage est très serré et les universitaires se cabrent.

Arrières-pensées. L’annonce par la ministre de la Recherche d’une enquête sur l’islamogauchisme à l’université ne vient pas de nulle part. Les propos de Jean-Michel Blanquer, la proposition de mission d’information parlementaire sur l’islamogauchisme et surtout les discussions en cours sur le projet de loi Séparatisme ou le débat Darmanin — Le Pen dessinent un moment politique.

Les Experts SHS. En quoi consisterait cette enquête ? Personne ne le sait aujourd’hui. Si le CNRS botte en touche, le ministère précise qu’elle serait en fait portée par l’Alliance Athéna, dont Antoine Petit, PDG du CNRS et préfacier de ce livre dont il est à nouveau beaucoup question, est vice-président.

Anonymes, levez-vous. La ministre assume bien vouloir faire « un bilan de l’ensemble des recherches qui se déroulent dans notre pays », notamment celles sur le postcolonialisme. Il n’en reste pas moins que, depuis le début de cette polémique, pas un seul nom d’universitaire islamogauchiste n’a fuité, même de la bouche de ses plus féroces contempteurs. Mais qui sont-ils donc ?

À lire aussi dans TheMetaNews

Quand les chercheurs jouent les prolongations

Vous avez certainement un émérite dans votre entourage professionnel. Leur population n’a été toutefois que très peu étudiée. Une enquête de 2018, réalisée par le réseau des vice-présidents Recherche, dépendant de France Universités, auprès d'une quarantaine...

Femmes et maths : vers un amour réciproque ?

Image extraite du Théorème de Marguerite montrant une doctorante en mathématiques aux prises avec de nombreux défis personnels… et académiques – relire l'interview de la réalisatrice Anna Novion. Depuis vingt ans, c’est l’encéphalogramme plat : la proportion de femmes...

Peut-on se passer du Web of Science ?

« Beaucoup pensaient qu’il n’y avait pas d’alternative, nous venons de démontrer l’inverse », affirme fièrement Ludo Waltman, directeur du Centre for Science and Technology Studies (CWTS), qui a publié le 31 janvier 2024 une nouvelle version open du classement de...