La LPPR provoque des réactions en chaîne

— Le 10 juin 2020
Sortez le compteur Geiger

C’est l’heure de vérité. Aux lendemains de la présentation surprise du texte de la loi recherche aux syndicats, l’heure est à la colère avant sa présentation — obligatoire mais consultative — au Cneser le 12 juin prochain (mais qu’est-ce que le Cneser ?) et au CTMESRI (plait-il ?) cinq jours après.
Dans sa missive aux syndicats, Frédérique Vidal s’est en revanche retenue d’inscrire noir sur blanc le 08 juillet comme date de présentation au conseil des ministres et reconnait qu’aucune fenêtre de tir n’est pour l’instant disponible au Parlement.

Remaniement en arrière plan. On pourra glosser longtemps sur les raisons de cette accélération soudaine, alors qu’un remaniement ministériel point à l’horizon… et que Frédérique Vidal ne rempilerait pas. Les premières dispositions budgétaires pourraient être adoptées avec le budget 2021 et le reste de la loi voté plus tard. En attendant, la mobilisation anti-LPPR, éprouvée par le confinement, arrivera-t-elle à reprendre le dessus ?

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...