La LPPR provoque des réactions en chaîne

— Le 10 juin 2020
Sortez le compteur Geiger

C’est l’heure de vérité. Aux lendemains de la présentation surprise du texte de la loi recherche aux syndicats, l’heure est à la colère avant sa présentation — obligatoire mais consultative — au Cneser le 12 juin prochain (mais qu’est-ce que le Cneser ?) et au CTMESRI (plait-il ?) cinq jours après.
Dans sa missive aux syndicats, Frédérique Vidal s’est en revanche retenue d’inscrire noir sur blanc le 08 juillet comme date de présentation au conseil des ministres et reconnait qu’aucune fenêtre de tir n’est pour l’instant disponible au Parlement.

Remaniement en arrière plan. On pourra glosser longtemps sur les raisons de cette accélération soudaine, alors qu’un remaniement ministériel point à l’horizon… et que Frédérique Vidal ne rempilerait pas. Les premières dispositions budgétaires pourraient être adoptées avec le budget 2021 et le reste de la loi voté plus tard. En attendant, la mobilisation anti-LPPR, éprouvée par le confinement, arrivera-t-elle à reprendre le dessus ?

À lire aussi dans TheMetaNews

Bienvenue au petit théâtre des auditions

Ce papier fait partie de notre série sur les concours comprenant notre poster agenda à télécharger et partager librement. Tic-tac… Les premières listes des sélectionnés pour les auditions vont commencer à tomber ! Côté chargé·e de recherche (CR), le CNRS ouvrira le...

Quand les chercheurs jouent les prolongations

Vous avez certainement un émérite dans votre entourage professionnel. Leur population n’a été toutefois que très peu étudiée. Une enquête de 2018, réalisée par le réseau des vice-présidents Recherche, dépendant de France Universités, auprès d'une quarantaine...

Femmes et maths : vers un amour réciproque ?

Image extraite du Théorème de Marguerite montrant une doctorante en mathématiques aux prises avec de nombreux défis personnels… et académiques – relire l'interview de la réalisatrice Anna Novion. Depuis vingt ans, c’est l’encéphalogramme plat : la proportion de femmes...