La nouveauté, ça se mesure comment ?

— Le 18 juin 2021

Sur quelle nouveauté miser ?
Serez-vous évalué à terme grâce à des « indicateurs de nouveauté » ? On tente de vous expliquer.

Comment mesurer la nouveauté ? Si l’on suit la pensée du célèbre économiste Joseph Schumpeter, il s’agit de la combinaison inédite de concepts. Quoi de plus naturel donc que de l’appliquer aux publications ? Pour juger de la nouveauté d’un papier, il suffirait d’examiner si les mots-clés ou les références – plus précisément les revues citées – ont déjà été associés… ou pas.

C’est ainsi qu’est né ce sujet, depuis une petite dizaine d’années chez les bibliomètres, où il est principalement porté par des économistes. Les objectifs ? Développer des outils pour l’évaluation – le Hcéres travaille sur le sujet en France – mais aussi mieux comprendre comment émergent les nouvelles idées en recherche.

Critère de nouveauté à la main, ces chercheurs écument les bases de publications et étudient leur impact. Avec deux observations : les articles novateurs sont plus cités en moyenne… mais après plus longtemps que les autres. Une chose en entrainant une autre, ces scientifiques “novateurs” ont donc paradoxalement moins de chance d’être financés même s’ils candidatent plus aux appels à projet.

Des infos à venir. Michele Pezzoni, maître de conférence en sciences économiques, cherche à comprendre comment se diffuse la nouveauté et à dessiner le portrait robot des équipes “novatrices”, notamment en physique. Trop d’homogénéité des profils au sein de l’équipe ou une trop grande ancienneté peuvent être des freins, a-t-il découvert lors d’une étude à paraître bientôt. 

La suite ?  « L’avenir de la discipline sera d’utiliser le traitement automatique du langage [dont nous vous parlions justement  et qui vient d’être appliquée aux brevets, NDLR] pour analyser le contenu des articles », confie Michele Pezzoni, également conseiller pour l’Observatoire des sciences et technologies du Hcéres. Ce dernier est d’ailleurs sur le coup.

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...