L’affaire Dubois en résumé

— Le 20 mai 2020
Le 13 mai dernier, ce professeur de droit à l’université Paris Saclay a été suspendu temporairement de ses fonctions.
Et ce, à quelques mois de son départ en retraite et à deux heures de la réunion d’un jury d’examen. Le cas de cet enseignant-chercheur, connu par ailleurs pour ses fonctions à la Ligue des droits de l’homme, dont il a été président, a suscité beaucoup d’émois (et une pétition).
En cause ? Le déroulement d’un examen en ligne, soupçonné de biais par l’université.

Loin des yeux
L’intéressé a, dans un mail à la direction juridique, nié toute intention frauduleuse. A la présidence de Paris Saclay, on explique avoir agi rapidement suite à des « remontées », ayant la certitude que « l’examen ne s’était pas déroulé dans de bonnes conditions ».
La plateforme utilisée aurait permis aux étudiants de consulter les bonnes réponses après une première tentative… Plus largement, cette péripétie pose la question — épineuse — des examens à distance. Nous y reviendrons.

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...