Le plan S tente la transformation

— Le 22 avril 2020
En plein Covid, le plan S refait parler de lui.
Cette stratégie européenne, portée par cOAlitionS (oui, oui) visant à rendre open les publications scientifiques — en particulier celles issues de la recherche publique —, vient de publier les critères applicables aux revues en transformation, celles qui tentent le grand saut vers le libre accès. Part des publis en open, modèle économique, transparence de la tarification… cinq critères ont été édictés.

2024, odyssée de l’OA
Springer nature avait pris les devants dès le 08 avril en annonçant la “transformation” de la majorité de ses revues, y compris Nature et les Nature research journal mais sans s’avancer sur une date. Dont acte. En 2024 — ou avant — le taux de publis en open access devra avoir atteint 75% pour cocher toutes les cases du plan S, c’est également à cette date que cessera le soutien financier des membres de cOAlitionS pour ce faire. Une remarque pour finir : la pandémie de coronavirus n’en finit pas de démontrer les bienfaits de l’open access en matière de science.

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...