Les malentendus de la loi Recherche

— Le 23 septembre 2020
L’enquête #ParlonsRecherche dessine en creux une crainte de la précarité et la fracture entre disciplines.

Mais sur un malentendu, ça peut marcher

La tempête parfaite. La rentrée devait être acrobatique, entre Covid et grogne sociale, elle est pour l’instant calme du côté de la loi de programmation de la recherche (LPR), en cours de discussion au Parlement. Sortis de plusieurs mois de confinement, les enseignants et chercheurs, englués dans une rentrée entre présentiel, hybride et distanciel, en ont presque oublié de se mobiliser. Ces derniers temps, des différences d’approche politiques sont apparues entre les disciplines. En voici une sélection : 

Plus de 20% des chercheurs en sciences humaines   ont manifesté d’une manière ou d’une autre contre la LPR, environ 13% en sciences exactes
– 60% des chercheurs en sciences humaines   ont entendu parler de la LPR, contre moins de 50% pour les sciences exactes. 
Seuls 29% des chercheurs en sciences exactes  ont déjà échangé avec leurs collègues à propos de la LPR, contre plus de 50% en sciences humaines.

Un résultat marquant. 60% des chercheurs en sciences humaines estiment que les budgets ne sont pas répartis également entre les disciplines, ils ne sont qu’environ 40 % en sciences exactes. Enfonçons le clou : plus de 90% des chercheurs en sciences humaines pensent qu’il n’ont pas assez de moyens budgétaires mais seuls 54% des chercheurs en sciences exactes pensent que les sciences humaines n’ont pas assez de moyens.

NB. Pour des questions de lisibilité, nous indiquons « XX% des chercheurs…. », il faudrait en toute rigueur dire « XX% des répondants à l’enquête ».

À lire aussi dans TheMetaNews

Bienvenue au petit théâtre des auditions

Ce papier fait partie de notre série sur les concours comprenant notre poster agenda à télécharger et partager librement. Tic-tac… Les premières listes des sélectionnés pour les auditions vont commencer à tomber ! Côté chargé·e de recherche (CR), le CNRS ouvrira le...

Quand les chercheurs jouent les prolongations

Vous avez certainement un émérite dans votre entourage professionnel. Leur population n’a été toutefois que très peu étudiée. Une enquête de 2018, réalisée par le réseau des vice-présidents Recherche, dépendant de France Universités, auprès d'une quarantaine...

Femmes et maths : vers un amour réciproque ?

Image extraite du Théorème de Marguerite montrant une doctorante en mathématiques aux prises avec de nombreux défis personnels… et académiques – relire l'interview de la réalisatrice Anna Novion. Depuis vingt ans, c’est l’encéphalogramme plat : la proportion de femmes...