Liberté, je réécris ton nom

— Le 11 novembre 2020
L’amendement sur les libertés académiques a été réécrit à la dernière minute.

Le suspense aura duré jusqu’au bout. Nous vous en parlions la semaine dernière : des trois amendements insérés à la dernière seconde dans la loi Recherche au Sénat, celui sur les libertés académiques avait soulevé un tollé (et continue de le faire).

Passez moi une gomme. Ni une ni deux, la commission chargée des derniers ajustements sur la loi Recherche en a extirpé les « valeurs de la République » (lire l’ancien amendement) au profit d’une formulation plus consensuelle qu’on pourra résumer par « On ne change rien ».

Appel à la démission. La loi Recherche achève dans le brouhaha son parcours législatif (voire les appels à remplacer Frédérique Vidal), qui se clôturera certainement par un passage par le Conseil constitutionnel. Nous reviendrons sur toutes ses dispositions dans un numéro spécial, et certainement très long.

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...