L’Institut de France en difficulté

— Le 21 juillet 2021
La santé financière du quai Conti est toujours inquiétante.

L’âge ne fait rien. Tous les rapports de la Cour des comptes contiennent leur lot d’admonestations et celui sur l’Institut de France, rendu public le 15 juillet, ne fait pas exception à la règle. Il décrit la situation d’une institution centenaire toujours mal en point, dont la gestion reste « inefficiente », « malgré quelques améliorations » depuis son dernier audit en 2015.

Dans les détails. Si les ressources humaines semblent avoir été reprises en main, sa gestion des dons et des legs — non recensés jusqu’à une période récente —, ainsi que celle des nombreuses fondations qu’il abrite, est encore à entreprendre. Lapidaire, la Cour estime qu’il faut « remettre de l’ordre dans [les] comptes » malgré un patrimoine financier d’un milliard d’euros. Par ailleurs, certains de ses 18 sites sont « laissés à l’abandon ».

Astronomiques. La Cour chiffre l’impasse financière de l’Institut à environ 54 millions d’euros sur les cinq ans à venir, les seuls travaux nécessaires au vaisseau amiral du quai Conti en représentant 25. Or, si les cinq académies dont il est constitué ont quelques réserves, elles ne souhaitent pas participer à sa réfection. L’Etat, contraint de financer les travaux du château de Chantilly à hauteur de 5 millions d’euros, devra-t-il à nouveau mettre au pot ?

À lire aussi dans TheMetaNews

Les chercheurs aux portes du pouvoir

Le 24 avril dernier, ils étaient 14 à franchir les portes de l’Élysée pour un rendez-vous pas comme les autres avec Emmanuel Macron en personne. Quatorze collègues de toutes disciplines triés sur le volet (liste en pied d'article) en décembre dernier pour participer...

Des chaires d’excellence made in France

Le 22 avril dernier, un aréopage d’officiels et de chercheurs s’étaient donné rendez-vous à l’Institut Pasteur. Deux ministres —Frédéric Valletoux pour la Santé, Sylvie Retailleau pour la Recherche — un préfet, un maire d’arrondissement ainsi que le président du...

« Ce sont des comportements tout à fait classiques ! »

Vous l’ignoriez certainement mais le Cneser a déménagé : nous ne sommes plus dans le 5e arrondissement de Paris, au ministère de la Recherche mais dans le 13e, au ministère de l’Éducation nationale.La configuration est similaire : une salle lumineuse où sont disposées...