Trois raisons de se la jouer open

— Le 5 juin 2019
Les pratiques évoluent moins vite que les discours en matière d’Open science (OS). C’est notamment une question de génération, les jeunes convaincus se heurtant parfois aux habitudes de leurs aînés. De quoi se décourager ? Pas selon PLOS Biology qui énumère dans un papier les avantages à adopter la démarche open mais en pointe aussi les limites.

Être open, c’est donc, il est vrai :

Moins de flexibilité dans les protocoles,
Plus chronophage (pour l’instant),
Moins de publis (et donc moins de citations).

Mais, considérant que l’OS est une vague qu’il vaut mieux prendre avant qu’elle ne déferle, les auteurs parient que :

Vos résultats seront plus sûrs,
Votre travail sera nativement diffusable,
Votre carrière en bénéficiera (argument massue).

À lire aussi dans TheMetaNews

7 conseils pour votre soutenance

Check list pre-soutenance. On reste dans la thématique des jeunes chercheurs avec 7 conseils sur la soutenance de thèse prodigués par Nicolas, doctorant en science politique et fondateur du site Doctorat Donut. En résumé et quelque peu arrangé à notre sauce TMN...

Rendez vos documents accessibles

Pattes de mouche. Quand on partage un document à un collègue, on imagine rarement qu’il pourrait avoir du mal à le lire. Et pourtant, Sandra, docteure en physique, témoigne : elle n’a jamais reçu de réponse et n’a compris que plus tard que son manuscrit n’était pas...

Votre auto-bibliographie facile

HAL 9000. Réalisez très simplement votre auto-bibliographie grâce Arthur Perret de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Sa technique combinant HAL, ORCID et Zotero, il l'expose sur son blog. Après avoir déposé chacune de ses productions dans HAL en fournissant quelques...