Marta Aymerich : « Passer à l’action avec Dora »

— Le 26 juin 2020
Depuis que Marta Aymerich  a signé Dora en 2018, l’Université de Catalogne (UOC) n’évalue plus ses chercheurs comme avant.

Quelles actions concrètes avez-vous mises en place en termes de recrutement à l’UOC ? 


Un plan d’action a été réalisé pour s’assurer que la signature de Dora n’était pas qu’une simple manifestation d’intérêt. Par exemple, nous avons changé le processus annuel de recrutement postdoctoral. Avant, seulement 35% de l’évaluation correspondait à des critères qualitatifs. Aujourd’hui, nous évaluons quatre “réalisations” scientifiques choisies par le candidat – une réalisation peut être un article, un groupe d’articles, un projet, un brevet ou tout autre résultat. 

En pratique, quels critères utilisez-vous pour évaluer des chercheurs ?

Nous avons mis en place de nouvelles procédures d’évaluation. Premièrement, les professeurs présentent la progression de leur carrière dans les trois missions universitaires (enseignement, recherche et échange de connaissances) et sont évalués par leurs pairs. Deuxièmement, les chefs de groupe de recherche voient leur CV et leur plan de recherche – une proposition écrite et une présentation publique – analysés par un conseil scientifique tous les 4 ans.

Les chercheurs ne devraient-ils pas aussi changer leurs habitudes ? 

Absolument. Nous avons pour but non seulement d’évaluer plus justement la recherche, mais également d’ouvrir les connaissances. Le système d’évaluation traditionnel incite les chercheurs à produire uniquement des publications. Mais l’article scientifique n’est qu’un moyen. En prenant en compte d’autres paramètres – la capacité à former des doctorants, l’aptitude à promouvoir les membres du groupe, l’impact sociétal – nous aimerions donc inciter les chercheurs à partager, collaborer et accroître la qualité et l’impact de leurs travaux.

À lire aussi dans TheMetaNews

Joeri Tijdink : « Vous ne serez pas le nouvel Einstein »

Crédit photo : Kick Smeets Pourquoi écrire un livre de développement personnel (“self-help book” en anglais) pour les jeunes chercheurs ? Le monde de la recherche est un lieu magnifique mais plein d’obstacles, surtout pour les chercheurs en début de carrière que sont...