Un remède pire que le mâle

— Le 7 mai 2019
L’égalité homme-femme avance à grands pas.
Et dans la science peut-être plus vite que dans d’autres secteurs, comme le prouve cette recommandation du conseil scientifique du CNRS parue mi-avril, qui incite ses personnels à ne participer qu’à des manifestations “où les femmes sont présentes à tous les niveaux (…) dans une proportion atteignant, ou dépassant celle de la discipline”. Beaucoup reste néanmoins à faire et parfois la loi n’y peut rien, comme le suggère une étude du LIEPP de Sciences po, discutée lors d’un colloque le 5 avril dernier, qui analyse les effets d’une loi de 2012 appliquée depuis 2015 imposant des quotas homme/femme dans les jurys de recrutement pour les postes académiques. Ses résultats sont pour le moins inquiétants, puisque la réforme aurait un effet négatif sur la proportion de femmes embauchées, dans des disciplines comme les mathématiques, la physique, la pharmacologie… Les explications satisfaisantes manquent encore, même si l’auteur Pierre Deschamps fait plusieurs hypothèses : les deux premières stipulent que les femmes seraient plus dures avec leurs consoeurs, soit à cause du “queen bee syndrom”, soit par peur de la réaction de leurs collègues hommes. La dernière, plus classique et qui a la faveur de l’auteur, veut tout simplement que les hommes soient à la manoeuvre derrière ces discriminations.

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...