Et si on se passait de l’ANR ?

— Le 26 février 2020
Plus grand monde ne veut la disparition de l’Agence nationale de la recherche, nous assurait Antoine Petit, le PDG du CNRS dans notre interview parue le 24 janvier dernier (allez, relisons-la).
Et bien si, indique Christophe Blondel, chercheur au laboratoire de physique des plasmas et trésorier national du SNCS-FSU, qui lui rappelle (et nous apprend) que sa suppression a été mise sur le tapis par au moins deux syndicats de chercheurs lors des travaux préparatoires à la Loi recherche il y a quelques mois… mais que cette proposition ne figure pas dans les rapports. Aux dernières nouvelles, les préversions de la loi Recherche en circulation proposent de doubler le taux de réussite aux appels à projet, le passant à 30%. On vous en reparlera, bien sûr.

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...