Le CDI de chantier, on sait quand ça commence…

— Le 4 mars 2020
Et la réponse est : depuis le 1er mars dernier. 

Quelque soit son nom, le “contrat de projet scientifique” ou plus prosaïquement “contrat de chantier” (même si la ministre n’aime pas le terme) est officiellement en place depuis sa parution au Journal officiel dans les instituts de recherche, les universités, etc… Bref toute la fonction publique.
Voici déjà les grandes lignes de cette disposition :
– Le contrat a une durée maximale de six ans ;
– Il peut être rompu par l’employeur après un an si le projet ne peut se réaliser ou est atteint ;
En cas de rupture, une indemnité correspondant à 10% des rémunérations totales est versée.

Et si vous voulez relire les deux premiers volets de notre enquête “Sauvadet&Moi”, les voici : La parenthèse enchantée et  Le grand gâchis.

À lire aussi dans TheMetaNews

La légion à la boutonnière

Ils ou elles sont devenus chevaliers, officiers, commandeurs.... voici la promotion de la Légion d'honneur du côté de la recherche. Et c'est parti pour la promo du 14 juillet de la Légion d'honneur, traditionnellement parue au Journal officiel le jour de la fête...

La rupture tranquille du doctorat

Des doctorats 100% dans le privé sans encadrant académique ? Le nouveau contrat doctoral de droit privé ouvre la voie malgré des garde-fous. C’est en toute discrétion que la naissance du contrat doctoral de droit privé crée un précédent. Instauré par un décret de...

Aux portes de l’Assemblée

Ils ou elles sont chercheurs et se sont présentés aux législatives. À la veille du second tour, on fait le compte (et quelques paris). Ballotages en série. Qui représentera de près ou de loin les labos au palais Bourbon ? Nous nous sommes amusés à recenser (avec...