Painted with air pollution

— Le 10 mai 2021
Si le stockage de carbone n’est pas encore généralisé, pourquoi ne pas déjà le réutiliser ? Un pot d’échappement qui transforme les émissions en encre de chine, c’était le projet de la start-up indienne Air-ink. Outil des grapheurs à sa sortie en 2016, la technologie sert maintenant à imprimer des t-shirts.
Crédit photo : William Murphy 

 

À lire aussi dans TheMetaNews

Faux jumeaux Ep. 2

Alors qu’il y a un mois, on découvrait qu’Antoine Petit venait d’être admis aux concours du CNRS, notre lecteur Benjamin Guillaume de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (Cdefi) nous a envoyé cette photo prise dans une rue orléanaise....

Pas de chocolat, pas de Nobel

La consommation de chocolat, connue pour augmenter les capacités cognitives, serait-elle à l’origine du succès des lauréats du prix Nobel ? Le professeur suisse Franz H. Messerli a tracé le nombre de prix Nobel par habitant d’un pays en fonction de la consommation...

Desserts pasteurisés

Twitter se porterait certainement mieux sans Elon Musk, certes, mais ne serait rien sans ses "Twittos". Rebecca Stevick nous gratifie d’une superbe étude très détaillée et richement illustrée sur les desserts à la cantine de l’Institut Pasteur (on y salue nos...