Ils sont free, ils ont tout compris

09.02.2024 • LA RECHERCHE ET SA PRATIQUE


Les sirènes du port…

… d’Alexandrie. Ne me remerciez pas, ça y est, vous allez l’avoir dans la tête toute la journée ! Mais quel rapport avec la recherche ? La bibliothèque.

Chantent encore. Fondée en 288 avant JC dans la ville du même nom, elle aurait accueilli plusieurs centaines de milliers de papyrus, copiant tout document entrant en sa possession. Un véritable changement de paradigme à l’époque.

La même mélodie. Aujourd’hui, c’est OpenAlex qui relève le défi de tenir un registre de toutes les productions scientifiques, le tout en open. Un concurrent aux bases de données privées dont vos établissements payent cher l’accès ? On en discute dans notre analyse de la semaine.

À très vite, 
— Lucile de TheMetaNews

PS Notre campagne « Demain, ouvrir TMN » bat son plein. Toutes les infos.

Sommaire

→  ANALYSE  Vos publis dans des registres open
→  OUTIL  L’inspi’ pour une éval’ plus quali’
→  CHIFFRE  Les logiciels de la recherche par discipline
→  EXPRESS  Votre revue de presse
→  ET POUR FINIR Lab(urb)ex

TEMPS DE LECTURE : 5 ou 10 MINUTES

℗ Contenu réservé à nos abonné·es

ANALYSE

Peut-on se passer du Web of Science ?

De nombreux établissements dépendent d’onéreuses bases de données pour piloter leur recherche. Des pionniers travaillent aujourd’hui à les remplacer par des solutions “open”.

   ↳ « Beaucoup pensaient qu’il n’y avait pas d’alternative, nous venons de démontrer l’inverse », affirme fièrement Ludo Waltman, directeur du Centre for Science and Technology Studies (CWTS) qui a publié le 31 janvier 2024 une nouvelle version open du classement de Leiden, entièrement basé sur des données ouvertes (…)

OUTIL

L’inspi’ pour une éval’ plus quali’

Exploration. Aller vers une évaluation responsable de la recherche, tout le monde en parle mais qu’en est-il en pratique ? Le moteur de recherche Reformscape développé par Dora (non, pas l’exploratrice) recense toutes les initiatives (grilles d’évaluation, chartes, guides, rapports…) d’établissements du monde entier pour décider de la promotion ou du recrutement de chercheurs de manière plus qualitative. Pour la France, seuls Lyon-1, l’Inserm et l’Inrae ont déposé des choses. À vous ?

EXPRESS

Pendant ce temps dans les labos

● Hart to Hart. Les chercheurs définissant leur recherche comme à risque (environ un dixième des 4000 interrogés aux États-Unis) passent davantage de temps à chercher des financements, révèle une étude déposée sur arXiv par des économistes. Mais la définition du risque reste très variable et de grandes inégalités sont observées, notamment selon les statuts, analyse Nature.

● Pierre précieuse. Les revues de la voie diamant – en open access et proposant du peer review sans faire payer les auteurs – sont pleines de bonne volonté mais manquent encore de soutiens à la fois financiers et techniques, montre une étude européenne dont un résumé vient de paraître.

● Guerre et paix. La Red Team Defense, projet de science-fiction s’appuyant sur une expertise scientifique et financée par l’Agence de l’innovation de Défense (AID), sort son troisième et dernier opus. Si le thème vous intéresse, le ministère de la Défense organise trois appels à projets pour des financements de thèse dont un nommé « Inclassables, Décalées, Étonnantes, Épastrouillantes et Singulières ». Date limite de dépôt des dossiers : 17 mars.

 Mais aussi…  Le dépôt des dossiers au concours Inrae pour les postes de chargé de recherche sur profil est ouvert jusqu’au 5 mars. Un peu plus tard s’ouvrira celui sur projet (on vous parlait de la différence entre les deux dans cette analyse) ● Après le ministère, France Universités et d’autres, c’est au tour de l’association des docteurs (ANDès) d’exprimer son soulagement suite à la censure de la loi immigration (rafraîchissez-vous la mémoire) ● Votre papier le plus influent a peut-être été écrit par hasard ? L’écologue Stephen Heard en parle sur son blog ● Stéréotypes et biais dans les publications, observations et données sur la parité, gestions des projets et congés maternité… Science Europe publie une nouvelle édition de son guide à destination des institutions de la recherche académique ●

CHIFFRE

1/3

Près d’un tiers (34% en sciences humaines et sociales contre 27% en santé) des article processing charges (APC), dont la médiane est de 2940 dollars, sert au développement de la revue (journal community development en anglais dans le texte), selon une enquête menée par cOAlition S auprès de 1800 revues et réanalysé par Open Science de Pasteur. C’est le plus gros poste de dépense, loin devant la gestion du peer review qui représente seulement 14% des frais de publication. Alors, contents de payer ?

EXPRESS

Votre revue de presse

→ L’amour du code. La trentaine, Philippe Roussille est un enseignant-chercheur comme les autres. Vraiment comme les autres ? En situation de handicap, il a surmonté les difficultés et les prédictions décourageantes de ses professeurs pour décrocher un doctorat puis un poste en informatique. Le Villefranchois tire son portrait “hors normes” ↯.

→ Couteaux suisses. « Les médecins hospitalo-universitaires ont aussi le blues », titre Ouest France. Dans un hôpital sous tension, celles et ceux qui sont à la fois chercheurs, enseignants et hospitaliers voient leurs collègues démissionner.

→ #Metoo bordelais. Après le classement sans suite d’une première plainte, une information judiciaire a été ouverte pour viol, agression et harcèlement sexuel contre un professeur de l’université Bordeaux Montaigne. Le média 20 minutes revient sur une situation d’omerta dans laquelle la philosophe Barbara Stiegler, elle aussi victime, a activement participé à délier les langues.

→ La goutte d’eau. Le stress chronique a un effet sur votre santé, tant mentale que physique et cela porte un nom : la charge allostatique. Est-ce le prix à payer pour une carrière dans l’académie, déplore Jean King, chercheuse en neurosciences, dans les colonnes de Nature ? Être femme et de couleur n’arrange évidemment pas les choses.

→ Course de proton. On ne badine pas avec le boson de Higgs. 17 milliards d’euros, c’est le budget estimé pour le nouveau projet de Future Circular Collider au Cern qui s’étendrait sur 91 km. Un projet qui vient de démontrer sa faisabilité, explique Nature. Reste à convaincre les politiques de l’intérêt de la chose.

→ Détecteur de mensonges. Dans certaines revues, un quart des articles contiendraient des erreurs ou des manipulations d’images. Des « incidents » qui érodent la confiance du public. Comment les filtrer ? L’intelligence artificielle vient à la rescousse des éditeurs scientifiques ↯ avec le logiciel Proofig issu d’une startup israélienne. Le Monde est allé interrogé la célèbre revue Science.

→ Le coup de la panne. Juste avant Noël, un “congélateur” est tombé en panne. Mais pas n’importe lequel : celui de l’institut de Stockholm abrite une véritable bibliothèque d’échantillons en tout genre. Sa perte cause un préjudice énorme pour la recherche, notamment celle sur la leucémie, résume Courrier international. En France, c’est le supercalculateur Jean Zay qui fait des siennes ↯, inquiétant les climatologues qui font tourner leurs lourds calculs dessus, rapporte Le Monde.

↯ : articles protégés par un paywall

LAB(URB)EX

Et pour finir…

À quoi ressembleront vos labos vingt ans après votre déménagement ? Petite visite.